055

Quelque chose me dit qu'on va parler religion.

 

Nous avons abordé beaucoup de sujets dans House jusqu'à maintenant : la vérité, l'approche de la mort, un peu le sexe mais nous nous apprêtons à aborder du très lourd (on rappelle qu'il s'agit d'une série américaine et les américains et la religion, c'est une graaaaande histoire d'amour). Alors allons-y : trois soeurs se présentent aux consultations, la malade a, semble-t-il, une allergie donc House lui donne des antihistaminiques (pas besoin d'être House sur ce coup-là) mais elle fait une réaction allergique donc il lui donne de l'épinéphrine mais elle fait une crise de tachicardie, bref, c'est la merde. Générique.

 

056

SYMBOLIQUE RELIGIEUSE SUBTIIIIIIIIIILE !!!!!!!!!

 

Cuddy suspecte House d'avoir injecté 10 fois trop d'épinéphrine en se trompant de seringue (1 cc au lieu 0.1). House soutient que non, Cuddy lui donne 24 heures pour trouver une autre explication à l'arrêt cardiaque. Foreman suspecte l'erreur humaine. Chase avoue détester les bonnes soeurs. Rien de bien important en terme de développement de personnage et le diagnostic est pas passionnant, House suspecte un Churg-Strauss. 

S'en suit une scène de consultation totalement incompréhensible en français. Je sais bien qu'on a tendance à être un peu prude de ce côté là de l'Atlantique mais refuser de laisser House prescrire des cigarettes... bref, un patient en consultation se plaint de maux de ventre entre autres, House lui prescrit des cigarettes en VO, ce que les traducteurs ont traduit par "riz complet". Ca pourrait être juste bête sauf que le patient demande s'il ne risque pas de devenir accro... sauf que s'inquiéter de l'addiction au riz complet, ça n'a aucun sens. Je n'ai toujours pas compris pourquoi les traducteurs étaient restés sur cette position incohérente. Bref...

On apprend que la nonnette est super sociable, Chase non et que Cameron est athée. Par contre, elle est la seule à défendre House. Dans l'IRM, Mary Augustine a une crise et croit voir Jésus. J'aime pas les clichés mais... mais rien, j'aime pas les clichés. Et cette patiente commence à devenir saaaalement cliché.

Diagnostic différentiel (auquel assiste Cuddy...) : surprise, Cuddy campe sur sa position d'erreur humaine vu que le système immunitaire de la patiente est défaillant. Cameron lui fait remarquer que la prednizone ne peut pas avoir flingué son système immunitaire aussi vite et Cuddy lui fait remarquer que c'est léger comme argument (c'est le chef donc son penis est énorme et elle bifle qui elle veut avec, VOILA... non, j'aime pas trop Cuddy). Bref, enfin elle se casse donc le diagnostic différentiel redevient sérieux. Foreman défend la thèse "House s'est planté" avec beaucoup plus de professionnalisme mais ne convainc pas son boss donc il finit par aller voir Cuddy.

La phrase drôle de l'épisode : Le serment d'Hypocrate ? Le truc qui commence par "ne pas nuir aux malades" et qui interdit les avortements, le libertinage et d'abord et avant tout d'inciser pour un problème de calcul ? Moui, j'l'ai lu une fois, c't'assez moyen.

Bon, ensuite, deux scènes assez molles : Cameron et Chase mettent la patiente dans un caisson hyperbare, dangereux mais nécessaire selon House et House a un échange avec la plus âgée des religieuses ayant accompagné Mary Augustine, il se moque de ses quelques écarts de comportement et elle le méprise et dit que la patiente s'invente des symptômes. Rien de bien utile. Et là-dessus, Cuddy débarque et retire le dossier à House parce que Foreman a dit que le caisson hyperbare, c'était pas bien...

057

 

Le différentiel suivant se déroule dans le bureau de Cuddy et est assez marrant : on voit Cuddy chercher à prouver qu'elle a raison sans écouter les avis divergents. Evidemment, House le fait tout le temps mais... ben House est un génie. Cuddy est juste infoutue de se remettre en question. MAIS ! Son délire a un effet positif, pousser House à chercher par lui-même et sans son équipe les raisons de l'arrêt cardiaque. Il va donc voir la mère supérieure sur les conseils de Chase et...

 

058

La tisane, c'est mauvais pour la santé

 

Bref, House calme Cuddy en faisant remarquer que la tisane combiné à 0.1 cc d'épinéphrine a provoqué le choc. Bilan, on vient de voir une moitié d'épisode pour presque rien... le cas médical n'a pas avancé puisqu'on revient à l'hypothèse de l'allergie et en terme de caractérisation, on sait que Cuddy est capable d'être totalement abusive quand elle est sûre d'avoir raison. Mais on sait surtout que Foreman est capable de trahir la confiance de House s'il pense que ce dernier a tort. La grosse différence entre Foreman et Cuddy, c'est que Foreman est persuadé que la maladie du tissu conjonctif n'est pas un bon diagnostic, ce qui est vrai tandis que Cuddy est persuadé que House a prescrit 1 cc d'épinéphrine, ce qui est faux. Et donc, dans ma tête de tordu (je viens de calculer que si j'étais ninja, je serais un tordu ninja... bref), nous avons... 

  • Avis : 0 Pour / 3 Contre
  • Décision : 1 oui / 2 non
  • Choix 0 raison / 1 pas de bon choix / 2 tort
  • Effet : 1 bénéfique / 1 neutre / 1 néfaste

Donc l'épisode peut commencer. Ils pensent tous à une allergie, il faut donc la mettre en chambre stérile pour éviter tout contact allergène. Elle a une discussion avec Chase dont on apprend qu'il a fait le petit séminaire et son passage préféré de la Bible (mon passage préféré : Lévitique 20:16, je vous laisse chercher). Mais elle fait un choc anaphylactique dans la chambre stérile.

 

059

Bon ben enfin...

 

C'est con mais... c'est le premier vrai mystère médical de l'épisode depuis l'arrêt cardiaque de l'introduction. Ca fait léger.

Et après, nous avons le début du Hameron. Je déteste ce genre d'appellation. Je trouve que ça fait collégien. Pour les non-initiés (dieu que je me dégoûte à parler comme ça), la communauté de fans de House s'est amusé à donner des noms aux relations entre personnages, le Hilson pour House et Wilson, le Housy pour House et Stacy, le Foreteen pour Foreman et numéro 13, bref... con. Con mais pratique. Le Hameron donc qui n'est pas seulement un effet de guitare mais aussi la relation complexe entre House et Cameron connaît un genre de début dans cet épisode. La jeune et naïve Allison offre un cadeau à House et lui, est infect. Ca ne va pas loin mais c'est une base révélatrice. Chase les interrompt pour indiquer que Mary Augustine veut rentrer dans son couvent et, ENFIN, nous avons une scène vraiment intéressante : 

 

060

Au passage, sur 5 épisodes, House a vu les patients 5 fois

 

House tape la blouse. Traduction : c'est l'heure de la manipulation. Et pourtant l'échange est intéressant et profond. Non parce que résumons l'histoire, pour l'instant nous avons :

Cameron : House a raison
Foreman : House a tort
Chase : la religion, c'est caca mais pas trop caca
Cuddy : 

Like a boss0

 

Et enfin House débarque avec une vraie discussion : il détruit la décision de la patiente et la religion en la renvoyant à la médiocrité réelle de la vie et à son hypocrisie.

"Cette maladie est un test pour ma foi. Si c'est sa volonté que je parte, peu importe où je suis. Je l'accepte.
- Quand vous parlez, ça arrive qu'on vous croit ? Vous n'acceptez pas. Vous fuyez. Vous ne savez faire que ça.
Vous avez fui les bonnes soeurs pour vous faire sauter. Vous avez fui le monde réel lorsque vous faire sauter 
s'est avéré décevant et maintenant que vous êtes malade, vous vous refaites la malle"

Excellente analyse psychologique qui rend cohérente toute la vie et tous les choix de la patiente. 

"Pourquoi est-ce si difficile pour vous de croire en Dieu ?
- Le truc avec lequel j'ai des difficultés, c'est le concept même de la foi. La foi ne repose ni sur la logique,
ni sur l'expérience.
 - Je fais l'expérience de Dieu quotidiennement. Et le miracle de la vie est partout présent. Le miracle de
l'Amour, le miracle de la naissance... Il est toujours avec moi.
- Où est le miracle quand un enfant accro au crack vient au monde ? Quand on voit sa mère l'abandonner
parce qu'il lui faut sa dope. Le miracle de l'Amour ? On a 20 fois plus de chances de se faire tuer par une
personne qu'on aime que par un inconnu."

Les arguments des deux camps sont assez caduques. Elle est bêtement optimiste (désolé pour les croyants qui liront ça hein mais elle ne défend pas la foi avec brio contrairement à d'autres personnages plus tard dans la série) et lui donne un exemple rarissime et des chiffres pour justifier le fait que la vie n'a rien de miraculeux. C'est bancal pour quelqu'un de brillant comme lui.

"Vous essayez de me détourner de ma foi ?
-  Oh vous pouvez croire en tout ce que vous voulez, les esprits, la vie après la mort, le Paradis et l'Enfer...
Mais pour les choses de ce monde, ne soyez pas idiote. Parce que vous pouvez toujours me dire que
vous vous remettez à Dieu pour vous sortir de là mais quand il s'agit de traverser la route, je sais que
vous regardez des deux côtés"

Voilà, cet argument-là est excellent et résume très bien la mentalité de House vis-a-vis de la foi : selon lui, la raison et la logique sauvent bien plus de gens que la foi et la religion. Comme il le précise lui-même : "c'est moins risqué de parier sur moi que sur Lui". Bon et ensuite, le dialogue redevient chiant, elle dit qu'on ne peut pas détester Dieu et ne pas croire en lui, sauf que House ne déteste pas Dieu, il s'en fout juste. Et là, y a mon moment préféré dans les épisodes de House : Wilson dit une connerie (en l'occurrence "Elle est peut-être allergique à Dieu"), ça met House sur la bonne voie et il trouve la solution : elle est allergique à quelque chose qui est en elle, le stérilet qu'elle s'est faite poser il y a plus de 20 ans et qu'elle avait oublié.

 

061

SUBTIL ON VOUS DIIIIIT !!!!!!!!!!

 

Bon, quelques dernières scènes : Chase se fait dire que Dieu l'attendra, Cuddy souhaite un joyeux Noël à House, on apprend que Wilson a des problèmes avec sa femme et ils passent tous les deux Noël ensemble. Si vous êtes vraiment très mauvais pour lire entre les lignes, je vous l'écris clairement : je ne suis pas très fan de cet épisode. Pour moi, il pouvait dire beaucoup et dit peu. Ca aurait pu/dû être un épisode central pour comprendre la psychologie de Chase, pourquoi il a arrêté le petit séminaire, comment ça a influé sur son comportement actuel et au lieu de ça, on a des discours creux qui ne viennent de nulle part et qui ne vont nulle part. Même Cameron et Foreman, presque invisibles dans cet épisode sont plus développés que lui (on apprend que Foreman est prêt à défier House et que Cameron a un faible pour lui). Bref, humainement, l'épisode n'a pas grand intérêt, à part le seul dialogue entre House et Mary Augustine et le cas ne commence à se développer que dans le dernier tiers de l'épisode. Sans être un mauvais épisode, il ne tient pas toutes ses promesses.