030

Zai zoui trofor

 

Dans cet épisode, nous rencontrons Brandon, un jeune homme qui ne va pas en cours parce qu'il est malade et qu'il est occupé à faire du sexe avec sa fiancée, Becky. Du sexe un peu particulier qui consiste à garder tous ses vêtements, à faire bouger le lit le plus possible et à durer *chronomètre* 20 secondes.Pourquoi pas ? Mais ça doit bien le frustrer parce qu'il a une attaque (oui, je sais, chrétiens, sexe, mariage,...) Générique.

Wilson donne le cas à House parce que... non, pas de raison cette fois. Bon, dommage. House accepte car le cas est bizarre, normal. Et diagnostic différentiel : aucune maladie n'explique tous les symptômes. Ah. Nous voilà dans la merde dès le troisième épisode, comment House gère-t-il quand effectivement, aucune maladie ne fait le tour des symptômes. Et bien il est... très décevant. Vous allez voir mais d'abord, consultations ! Le Docteur House se présente aux patients avec un monologue particulièrement savoureux de vérité

 

031

"Bonjour messieurs-dames les malades et leur chère famille. Afin de gagner
du temps et d'éviter d'ennuyeux bavardages ultérieurs, je suis le Docteur
Gregory House, appelez-moi Greg, je suis l'un des trois médecins assurant
les consultations ce matin (...) Ah, ce rayon de solel est le Docteur Lisa Cuddy.
Le Docteur Cuddy dirige cet hôpital alors malheureusement, elle est trop prise
pour s'occuper de vous. Je suis un médecin. Diagnosticien certifié avec une
double spécialisation en maladies infectieuses et néphrologie, je suis
aussi le seul médecin de l'hôpital assurant les consultations contre sa volonté,
c'est la vérité non ? Mais soyez tranquilles, pour la majorité d'entre vous, le travail
pourrait être fait par un singe avec un flacon d'ibuprofène. A ce sujet, si vous
êtes particulièrement enquiquinant, vous risquez de me voir prendre ceci : c'est
de la Vicodin. C'est à moi, vous n'en aurez pas. Non, je n'ai pas de problème de
gestion de la douleur, j'ai un problème de douleur. Mais va savoir, peut-être
que je me plante. Peut-être que je suis trop défoncé pour faire la différence.
Bref, qui est-ce qui veut de moi ? Et qui est-ce qui préfère attendre l'un des deux
autres médecins ? Si vous changez d'avis, je suis en salle d'examen numéro un"


Mine de rien, il vient de résumer la biographie de son personnage. Bon, après, il y a les patients des consultations, rien de bien passionnant dans cet épisode, House s'amuse à appeler Cuddy pour des cas sans gravité pour l'emmerder, bref, le jeu se poursuit (même si je reconnais que le dernier patient des consultations de l'épisode, celui avec le lecteur MP3 coincé dans l'anus est particulièrement drôle).

Bref, restons-en à la trame principale. Becky dit à Chase qu'elle faisait des cochoncetés avec Brandon avant son malaise et que peut-être que c'est ça qui a fait que (petite mention spéciale à Chase parce qu'on parle souvent des répliques drôles de House mais Chase gère parfois : quand Becky s'excuse "Je deviens idiote quand j'ai peur", il répond "Evitez la varape alors" BOUM HEADSHOT !!!, ok, je m'emporte un peu). D'autant plus que là, c'est le début d'une longue descente aux enfers pour Chase qui va se retrouver dans cet épisode comme un puceau à Amsterdam. On y reviendra mais d'abord, on va revenir au différentiel et à l'attitude pour le moins irrationnelle de House.

 

032033034

Les symptômes, la théorie de Foreman, la théorie de House

 

Foreman pense à une infection cardiaque rarissime. House remarque que deux des cinq théories avancées recouvrent tous les symptômes. Foreman avance donc la théorie du rasoir d'Ockham : l'explication la plus simple est la plus vraisemblable. Chase relève que c'est une idée délirante. Cameron aussi. Et... et le spectateur aussi au fond. Et au fond, House aussi, plus tard dans la série, il n'arrêtera pas de se moquer des gens qui insinuent que deux pathologies puissent attaquer en même temps parce que ça n'a strictement aucun sens. Et il justifie ca avec le pire argument du monde : Chase fait remarquer à Foreman que son hypothèse représente une chance sur 10 millions. House lance à la va-vite que chacune des autres hypothèses représentent une chance sur 1000. Ca voudrait dire qu'en ce moment, aux Etats-unis, 320 000 personnes souffrent d'hypothyroïdie, 320 000 personnes souffrent de sinusites, 320 000 de parasites...enfin admettons et donc il estime que la chance d'avoir deux de ces pathologies en même temps est à un million. En ce moment, aux Etats Unis, 320 personnes souffrent d'une double pathologie ? Et ça le convainc ? Soit je suis beaucoup trop sceptique, soit c'est vraiment n'importe quoi.

Le traitement fonctionne (mais si House avait raison, cet épisode serait... vraiment très spécial, genre l'épisode 3 détruit une règle fondamentale de la philosophie de House) et donc Foreman maintient qu'il se plante malgré l'amélioration de l'état de Brandon. S'ensuit une réplique vraiment bizarre et... et en fait assez logique de House.

 

035

"J'suis vraiment content que vous travailliez ici"

 

Ca. A Foreman. En fait, c'est logique parce que c'est ce qu'il ressent, il a besoin de personnes pour lui tenir tête mais ça fait juste étrange de le voir l'admettre quand on sait comment il va évoluer. A ce stade de la série, il reste du bon et de l'humilité en lui. Enfin, je digresse.

 

GRAISSE !!!!!!

 

Pendant ce temps, Foreman fait remarquer à Chase que ça se voit qu'il trouve Cameron sexy. Bon, on avait tenu deux épisodes sans parler d'attirance entre les personnages, fallait bien que ça commence. Mais bizarrement, c'est... assez frais, drôle et inattendu. D'abord Cameron dit que le sexe peut tuer, Chase est tout émoustillé, Foreman le remarque, il nargue Chase, le fait remarquer et Cameron essaie de rassurer Chase de la façon la plus maladroite possible, en se lançant dans une grande description du coït et de l'orgasme.

 

036

Il est hyper rassuré

 

L'entêtement de Foreman paye : il découvre que lui et House avaient tort (non, sans blague...). Les défenses de Brandon sont au ras du plancher, il doit être placé en chambre stérile. House va chercher sa Vicodin mais se trompe de flacon, ce qui lui fait avoir une idée : il se plonge dans son état de transe diagnosticielle et il en ressort avec la réponse. Brandon voulait soigner sa toux et a pris des médicaments mais le pharmacien s'est trompé et lui a donné de la colchicine, un médicament pour la goutte, qui a provoqué tous ses symptômes sauf la toux qu'il avait déjà. Ca, c'est une conclusion qui ressemble à une conclusion.

 

037

La colchicine bloque la mitose cellulaire

 

Mais on en est à 30 minutes et l'épisode doit en durer 42. Donc il vérifie la piste et découvre que c'est pas ça. Rooooh mais Brandon a des picotements dans les doigts, ce qui confirme ce diagnostic, donc House insiste. Il fait avouer au patient qu'il a pris de l'ecstasy, probablement coupée avec de la colchicine. Ce n'est qu'après qu'on se rend compte que oui, le pharmacien s'est planté.

Bon, cet épisode est intéressant à plusieurs points de vue : le personnage de Foreman gagne non seulement de l'importance mais aussi de la profondeur, il ne lâche jamais si une théorie lui paraît délirante, ce qui le rapproche un peu du comportement de House, ce qui explique le profond respect de ce dernier à son égard. Chase reconnaît son attirance pour Cameron, Cameron n'est en revanche pas intéressée du tout et ça aussi, c'est un bon point. Le cas est intéressant et l'intervention de la notion du rasoir d'Ockham est une excellente idée. Il n'y a que l'argument vraiment spécieux et illogique de House qui me pose problème dans cet épisode. 

Ca reste un bon épisode malgré tout, qui en dit un peu plus long sur les personnages secondaires et avec un vrai mystère médical à la clé et une vraie enquête.